L'école de la forêt

2023
Biodiversité et citoyenneté
Lille
Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme / institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Lille

Services de la collectivité associés : Direction nature en ville / Pôle Affaires Sociales et Education - programme éducatif global 

Budget : N.A.

Partenaires financiers : /

Partenaires techniques : /

Date de début : /

Date de fin : /

Objectifs :

La ville de Lille est très urbanisée avec peu d'espace disponible pour observer l'écosystème "forêt". La Citadelle est un espace très verdoyant et riche d'un boisement mais la surface est néanmoins limitée et le site est grandement géré pour faciliter le déplacement des promeneurs. De fait, les lillois ne peuvent découvrir la forêt et son écosystème qu'en s'éloignant du centre urbain.
Fort de ce constat, la ville de Lille a eu l’opportunité d’acquérir un ancien pavillon de chasse, en 1984. La parcelle de 4 ha se situe au sein de la forêt domaniale de Phalempin (679 ha), unique massif forestier à l’échelle de la métropole européenne de Lille, à 20 km au sud de l’agglomération Lilloise. Ce site sert d' "école de la forêt", dédié à l’accueil pédagogique et de loisir pour enfants et alimente Le Plan Nature et Environnement vers un Developpement Durable (PNEDD) de la ville. Il permet aux écoliers de Lille, Lomme et Hellemmes de découvrir, comprendre et respecter le milieu forestier par le biais d’animations nature lors de sorties de classes ou de centres aérés thématiques.
Cet espace ne se situe pas sur le territoire délimité de la ville mais appartient à la ville pour permettre une sensibilisation à la richesse des boisements et à leur importance pour la vie humaine. Le site est par ailleurs géré, comme tous les autres sites de la ville, pour préserver des milieux qualitatifs et une biodiversité élevée.

 

Mesures mises en œuvre :

Il importe que la pédagogie et les pratiques favorables à la transition écologique irriguent en continu les lieux et activités des enfants et des adultes qui les accompagnent. Les temps d’animation, quels que soient les thèmes abordés, sont également support d’apprentissage et de mise en pratique de l’éco responsabilité et de l’éco-citoyenneté. L’accueil et le respect de la biodiversité, en ville, à l’école ou encore à la maison constituent un des axes d'apprentissages. Dans cet optique, l’école de la forêt porte de gros enjeux de sensibilisation et la gestion qui y est appliquée permet d’aborder de nombreuses thématiques qu’il est plus difficile de traiter dans un environnement urbain.
Sur les 4 ha de la propriété deux sont encore aujourd’hui occupés par du boisement (Frênaie essentiellement). Les stations les moins humides sont occupées par l’érable sycomore. Une troisième parcelle, située en contrebas, est occupée par une peupleraie. L’altimétrie conjuguée à la proximité d’un ruisseau de drainage et à des argiles sableux acides confère un caractères encore plus hygrophile qu’ailleurs. Trois mares de 80, 6 et 4 m² ont été creusées ces dernières années dont la plus importante est alimentée par le fossé de drainage qui s’apparente à un ruisseau temporaire. Plusieurs autres petites mares de 1 à 2 m² ont été creusées mais sont aujourd’hui rarement en eaux ou sur de courtes périodes du fait de succession d’années sèches.
Différents milieux et unités écologiques composent le site : la forêt, les mares, la mégaphorbiaie, les friches ou les fourrés.
Le reste du site était occupé par des gazons horticoles (tonte du sous-bois) mais une bonne partie a pu retrouver un état plus naturel et est occupée par des ronciers à Rubus fruticosus, habitat particulièrement important pour la conservation de la petite population de Muscardin.
Comme sur tous les sites lillois, une gestion du bois mort est réfléchie pour laisser en place des chandelles, un repérage des arbres à cavités est renforcé par la mise en place d’un flocage, indicateur d’une potentielle présence de chauves-souris. De plus, des tas de bois morts sous forme d’abris à hérisson ou non permettent le développement de toute une fonge, flore ou faune saproxylique

Résultats / impact pour la biodiversité :

Dédiées à l’accueil pédagogique et de loisir pour enfants, en 2022, 4 classes de Lille-Lomme-Hellemmes par jour ont été en immersion une journée à l'école de la forêt et 27 classes ont bénéficié de séjours découverte de 5 jours co-construits avec les enseignants. De 1984 à nos jours, c'est près de 30 000 enfants lillois qui ont découvert l'écosystème forestier et ont été sensibilisées aux enjeux de la préservation de la biodiversité.

Les thématiques abordées et activités proposées sont variées autour du développement durable : la biodiversité en ville, le réalisation d’un composteur, de nichoirs...

Concernant la biodiversité, dès 2012 le réseau de mares a permis la reproduction de plusieurs  dizaines de couples de grenouille rousse Rana temporaria. 3 espèces de tritons sont présents sur le site : triton alpestre, triton ponctué et triton palmé avec une très nette domination de cette dernière espèce aux affinités forestières en Hauts-de-France. Les mares sont spontanément occupées par une végétation rivulaire de type Jonc diffus et Renoncule petite douve et en leur centre par des Callitriches (Callitriche platycarpa et C. stagnalis).

Contact :
Cédric DEVIGNE, Chargé de mission biodiversité
cdevigne@mairie-lille.fr