Arbres et boisements d'avenir

2023
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Nantes
Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme / institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Nantes

Services de la collectivité associés : Direction Nature et Jardins / Service Arbres et Canopée (depuis 2021) ( anciennement Service des Espaces Verts de la Ville de Nantes)

Budget : Conception, plantation, gestion et suivi en régie. Coûts liés à : achats des plants, conception graphique et impression des outils de communication : environ 3000€ pour 1000m2

Partenaires financiers : /

Partenaires techniques : Direction Nature et Jardins / Jardin Botanique de Nantes

Date de début : Année 2006

Date de fin : Bilan réalisé en 2021, action déployée et toujours en cours

Objectifs :
Inscrit dans la charte de l'arbre nantaise dès 1992, et mis en œuvre à partir de 2006, le projet de plantation "d'arbres d'avenir" vise à :
- Identifier des sites de plantations répartis partout sur le territoire de la Ville, avec au moins un site par quartier (25 en tout)
- Concevoir, au-delà de la plantation des arbres, un espace remarquable, en intégrant des strates arbustives et herbacées d'espèces natives, et en se basant sur des cortèges d'espèces de milieux semi-naturels
- Protéger et valoriser les arbres durablement
- Impliquer le citoyen, notamment les scolaires
L'opération "Arbres d'avenir" a d'abord été lancée en 2006 dans le cadre d'un événementiel "année de l'arbre" et d'un projet avec l'UNICEF ("Ville amie des enfants"). Après un bilan réalisé en 2021, l'action se poursuit depuis 2022 à plus large échelle, et s'inscrit dans un projet d'implantation de "boisements d'avenir"sur le territoire nantais.

 

Mesures mises en œuvre :

Choix des sites :
En 2006, les équipes de terrain (jardiniers, élagueurs), ont proposé 62 sites potentiels de plantation pour les "arbres d'avenir". Dans le cadre de l'événementiel de 2006 et pour faire participer les scolaires, 19 sites ont été sélectionnés pour leur proximité à une école. Il s'agit de sites de petite taille (placettes d'environ 25m2), avec une idée de reproductibilité de ce type d'aménagement sur des sites urbains contraints. Dans le cadre du déploiement des "boisements d'avenir" en 2021, pour répondre à la demande de création de mini-forêts urbaines 4 sites de 600 à 1500 m2 ont été sélectionnés en tenant compte de leur potentiel de renforcement de la trame verte.

Aménagement des sites :
Les espaces ont été aménagés selon les principes suivants :
- Choisir des espèces d’arbres natives du grand ouest caractérisant des habitats naturels ou semi-naturels locaux
- Composer autour des arbres une palette végétale basée sur des associations typiques d'espaces naturels : cortège spécifique d'espèces arbustives et herbacées du massif armoricain. Le choix des espèces a été également réalisé en fonction des conditions écologiques du site. Les semences proviennent d'herborisation en milieu naturel réalisées par le botaniste du Jardin botanique de Nantes : 7 mélanges différents comprenant en moyenne 26 espèces. Pour les boisements d'avenir, 3 palettes différentes ont été composées, et les végétaux commandés selon le cahier des charges du label "Végétal Local".
- Réaliser un travail préparatoire du sol, composé de grave, terre argileuse et compost, pour garantir le développement de l'association végétale souhaitée
- Réaliser une plantation participative (élèves des 19 écoles) et mettre en place une communication sur site (panneaux)

Gestion et suivi
La gestion consiste principalement à favoriser une évolution libre et limiter les interventions (élagage naturel des branches basses, etc.). Les espaces sont clos, pour empêcher le piétinement. Sur 15 sites "arbres d'avenir", un suivi annuel estival a été effectué en faisant appel à une double compétence interne : celle d'un botaniste phytosociologue et d'un arboriste gestionnaire, et avec la volonté d'impliquer l'ensemble des équipes de jardiniers. Le suivi est également prévu pour les 4 boisements d'avenir récemment aménagés. Il permet de réaliser un descriptif de l'ensemble des strates sur la placette, ainsi que d'identifier les travaux à prévoir (fauche éventuelle, réparation des clôtures, etc.).

 

Résultats / impact pour la biodiversité :
Le suivi annuel de 15 sites a permis d'identifier les espèces ayant obtenu les meilleurs taux de réussite ou intéressantes sur le plan esthétique et écologique. Sur les 106 espèces semées en 2006, 68 ont été observées (64%). La flore spontanée venue enrichir progressivement la strate herbacée a aussi été suivie (140 espèces recensées). Une évaluation globale de chaque placette a été réalisée avec les critères suivants : évolution des espèces semées et plantées, recensement des espèces spontanées, perception et aspect de la végétation de sous bois et de la strate arborée, évaluation qualitative de la strate arborée et de la flore associée. 8 sites sur les 15 ont une évaluation "très satisfaisante" à "satisfaisante" (forte ambiance forestière ou de sous-bois perçue, bonne dynamique de croissance, bon maintien des espèces semées ou plantées). Les autres présentent des résultats parfois plus mitigés (aspect de lisière ou de verger, avec une dynamique prairiale ou de friche, plus faible vigueur des plants). Ce bilan, réalisé en 2021, a permis de faire le point sur les facteurs de réussite et de poursuivre cette action à plus large échelle avec les "boisements d'avenir": agrandissement des parcelles, diversification spécifique et optimisation du couvert pour tendre vers un équilibre écologique, poursuite d'un projet participatif et partagé. 2 guides techniques ont été réalisés pour la mise en œuvre des boisements d'avenir par les équipes (objectif : 1 boisement réalisé par an).

Contact :
Mathilde RENARD, Cheffe de projet "Plan Pleine Terre"
mathilde.renard@nantesmetropole.fr