Participer

La participation à l'opération Capitale française de la Biodiversité 2017 est ouverte à toutes les communes d’au moins 2 000 habitants, communautés de communes, communautés urbaines ou d’agglomération et métropoles françaises, ainsi qu'aux établissements publics territoriaux de la métropole du Grand Paris.

Il suffit de télécharger le questionnaire 2017, de le remplir et de l'adresser par courriel à :

Date limite de réception des dossiers : mardi 2 mai 2017. 

Voir le tutoriel de l'opération en vidéo

Comprendre le thème de l'année 2017 en vidéo

Voir le film d'animation "Bâtiment et biodiversité : et si on pensait les villes et les bâtiments comme des écosystèmes ?"

 

Une participation « à la carte »

Les collectivités participantes peuvent choisir entre trois niveaux de participation :

1. Label « ville-nature » / « intercommunalité-nature »

La première partie du questionnaire doit obligatoirement être remplie par la collectivité candidate, elle constitue le tronc commun à tous les participants. Après quelques questions utiles aux évaluateurs pour connaître la collectivité et comprendre son contexte, une quarantaine de questions sont réunies dans trois grands chapitres traitant de tous les aspects de la protection de la biodiversité par les collectivités : aménagement et planification, gestion et suivi, communication et actions pédagogiques. Sur la base des réponses apportées à ces questions, chaque collectivité candidate pourra se voir attribuer de 1 à 5 libellules, symbolisant la qualité et l’ampleur de son engagement.

2. Actions exemplaires

La deuxième partie est optionnelle, mais elle ouvre la possibilité de voir une ou plusieurs des actions réalisées par la collectivité figurer au recueil des actions exemplaires de collectivités françaises sur le thème « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité, qui sera publié à l’automne 2017. Il suffit de décrire succinctement de une à trois actions que la collectivité a réalisé ou auxquelles elle a participé activement (une par grands chapitres du questionnaire). Seules les actions au moins engagées avant le 1er mai 2017 sont recevables, les actions à l’état de projet ne seront pas évaluées.
Nouveauté 2017 : pour les collectivités qui ont l'habitude de participer à l'opération, il est désormais possible de mettre à jour une action présentées au cours d'une édition précédente, qu'elle ait été publiée ou non, à condition que cette action soit bien en lien avec le thème de l'année.

3. Capitale française de la Biodiversité 2017

Pour concourir au titre de « Capitale française de la biodiversité 2017 », ou encore à celui de « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2017 », « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2017 », « Meilleure grande ville pour la biodiversité 2017 » ou « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2017 », il faut présenter trois actions exemplaires, une par grands chapitres du questionnaire, en lien avec le thème 2017 « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité ». Après évaluation en triple-lecture par les membres du Comité scientifique et technique, les meilleures candidatures feront l’objet d’une visite de terrain d’une journée à partir de laquelle sera établi un rapport public. Sur la base de l’ensemble des rapports, le comité scientifique et technique établira le palmarès 2017 à l’automne.
En Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, régions particulièrement investies dans l’organisation de l’opération au travers de leurs agences régionales pour la biodiversité respectives, un prix régional pourra aussi être décerné.

Pour consulter les actions déposées depuis 2010 par les collectivités participantes :
http://www.capitale-biodiversite.fr/liste-experiences  

Veillez à préparer et stocker les documents utilisés pour répondre au questionnaire : plan local d’urbanisme, charte, plan d’aménagement, schéma d’aménagement, SCoT, ENS, etc. Il n’est pas nécessaire de nous envoyer des documents complémentaires au questionnaire, mais nous vous conseillons d’archiver tous les documents qui vous auront servi à répondre aux questions afin de pouvoir facilement répondre aux demandes éventuelles de justificatifs que le comité scientifique et technique pourrait être amené à vous demander.

 

Conditions de participation

La participation est ouverte aux collectivités françaises suivantes : communes de plus de 2000 habitants et établissements de coopération intercommunal à fiscalité propre (EPCI : communautés de communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines et métropoles). Les villages (moins de 2000 habitants) sont invités à valoriser leurs actions exemplaires au travers d’une participation de leurs intercommunalités.

Trois catégories de communes peuvent participer selon leur nombre d’habitants : 

  • de 2 001 à 20 000 habitants dites « petites villes » ;
  • de 20 001 à 100 000 habitants dites « villes moyennes » ;
  • plus de 100 000 habitants dites « grandes villes ».

Une quatrième catégorie est consacrée aux collectivités intercommunales.

Dans l’hypothèse d’une participation en vue d’obtenir un trophée, nous conseillons aux villes-centre de grandes agglomérations de se concerter avec leur intercommunalité pour déterminer qui sera candidat dans ce cadre, afin d’élaborer le dossier le plus pertinent et d’éviter autant que possible des candidatures concurrentes au sein d’un même territoire. Toutes peuvent néanmoins bien entendu participer en parallèle en vue de l’obtention du label « ville-nature » ou « Intercommunalité-nature ».

 

A noter

Toutes les collectivités éligibles peuvent participer et devenir la « Capitale française de la Biodiversité 2017 ».

Les collectivités qui auront présenté les meilleurs dossiers pourront faire l’objet d’une visite d’évaluation dont le compte-rendu sera rendu public.

Les organisateurs se réservent le droit de vérifier la véracité des informations communiquées par les collectivités participantes, en sollicitant notamment des associations de protection de l’environnement locales.

Les organisateurs se réservent le droit de demander des justificatifs complémentaires, permet­tant de vérifier les éléments annoncés dans le questionnaire.

Le comité scientifique et technique se réserve le droit d’écarter la candidature d’une collectivité dont l’action serait manifestement incompatible avec l’objectif de l’opération.

Aucune participation financière d’aucune sorte ne sera demandée aux collectivités participantes.

 

Thème central du questionnaire 2017

Le questionnaire a été conçu de manière à prendre en compte un maximum d’éléments permettant de qualifier les actions de protection de la biodiversité dans les territoires infra-départementaux.

Néanmoins, l’édition 2017 de l’opération portera une attention toute particulière au thème central « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité », à l’échelle du territoire (documents d’urbanisme et de planification, stratégies et dispositifs d’organisation…), du quartier ou de l’ilot (gestion alternative des eaux pluviales, continuités écologiques locales…) et de la parcelle (espaces verts, végétalisation du bâti, matériaux de construction biosourcés…).

 

Évaluation

Un nombre de points sera attribué en fonction des réponses apportées à chaque question. Le nombre total de points déterminera le classement permettant l’attribution de 0 à 5 libellules, sous le label « Ville-nature » ou « Intercommunalité-nature » déclinable en « Métropole-nature », « Agglomération-nature » etc.
Les collectivités obtenant zéro libellule ne feront pas l’objet d’une labellisation.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, au titre d’un dispositif expérimental en 2017, les libellules seront attribuées par un jury local pluraliste sur la base des réponses apportées au questionnaire national.

Les labellisations « Ville-nature » seront annoncés à l’automne 2017.

L’évaluation des actions présentées est réalisée par le comité scientifique et technique (CST) en triple-lecture selon une grille d'évaluation nspirée de celle utilisée pour la reconnaissance "engagement volontaire dans la stratégie nationale pour la biodiversité". Les notes attribuées aux actions complètent le classement initial et permet­tent d’aboutir à un classement interne des candidats dans les différentes catégories. Les meilleurs candidats dans chaque catégorie recevront alors une visite de terrain de membres du CST. A la lecture des différents rapports d’évaluation de terrain, le CST établira le palmarès et la meilleure collectivité toutes catégories confondues obtiendra le titre de « Capitale française de la biodiversité 2017 ».