FAQ

Pourquoi mon village ne peut-il pas concourir ?

Hélas, la participation n’est ouverte qu’aux villes de 2000 habitants et plus. C’est simplement une question de temps et de moyens actuels pour gérer et animer le concours, pas de l’ostracisme anti-villageois ;) Les villages sont invités à valoriser leur action en 2017 via leur communauté de communes ou autre intercommunalité. Bien entendu, le questionnaire peut néanmoins être utilisé comme un outil de travail collectif pour les élus et services du village ! 

Qui peut participer au concours ? Aux ateliers ?

Sont invités à participer au concours toutes les communes plus de 2 000 habitants (au dernier recensement), les communautés de communes, les communautés urbaines ou d’agglomération et les métropoles françaises.

Les ateliers sont ouverts à tous.

Une collectivité d’outre-mer peut-elle participer ?

Bien entendu, toutes les collectivités françaises peuvent participer, y compris les communes et intercommunalités d’outre-mer.

Quelles sont les échéances ?

Le lancement de l'opération Capitale française de la Biodiversité 2017 aura lieu mi février 2017. Vous avez jusqu’au 2 mai 2017 pour envoyer votre dossier de participation via la rubrique Le questionnaire

Le comité scientifique et technique se réunira en mai 2017 pour faire l'évaluation des questionnaires et actions présentées, les meilleures candidatures recevront une visite de terrain de membres du CST en juin, et en septembre 2017 le Comité scientifique et technique (CST) désignera les lauréats par catégorie et la Capitale française de la Biodiversité 2017 et délivrera les labels "Ville-nature" ou "Intercommunalité-nature" aux participants.

Le palmarès sera communiqué par voie de presse fin septembre 2017.

Le recueil d'actions exemplaires paraitra à l'automne 2017.

Peut-on participer plusieurs années ? Et si nous avons été lauréats d'une précédente édition ?

Les collectivités sont invitées à participer tous les ans. Le thème principal change chaque année, c’est donc l’occasion de présenter des actions sur un nouveau thème à chaque fois, et d’apparaitre dans le recueil d’actions exemplaires.

Les lauréats des années précédentes et les collectivités ayant déjà figuré dans un des recueils d'actions sont bien entendu fortement invitées à présenter de nouvelles actions cette année afin de faire vivre le réseau, de partager leur expérience. Enfin, rien n'interdit à un lauréat de conserver son titre d'une année sur l'autre...

Quel est le thème central de 2017 ?

Chaque année met en lumière un thème central : « Gestion de la nature : espaces verts publics » en 2010, « Planification et urbanisme » en 2011, « Biodiversité et citoyenneté » en 2012, « L’eau, la ville, la vie ! » en 2013, « Agriculture urbaine et biodiversité » en 2014, "Nature en ville et changements climatiques" en 2015, "Sols et biodiversité" en 2016.

Pour 2017, le thème choisi par le Comité scientifique et technique est "Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité". 
Que ce soit à l’échelle du territoire, du quartier, de l’ilot ou du bâtiment, comment concilier besoins humains et préservation voire restauration de la nature ? Pour répondre à ces enjeux majeurs, dans un contexte d’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le Climat et d’adoption en France d’une loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, les collectivités françaises s’engagent et agissent pour aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité.
L’édition 2017 de l’opération Capitale française de la biodiversité mettra en avant les actions des villes et intercommunalités françaises en la matière, à l’échelle du territoire (documents d’urbanisme et de planification, stratégies et dispositifs d’organisation…), du quartier ou de l’ilot (gestion alternative des eaux pluviales, continuités écologiques locales…) et de la parcelle (espaces verts, végétalisation du bâti, matériaux de construction biosourcés…).

 

En quoi consistent les ateliers régionaux ?

Les ateliers d’écologie urbaine organisés dans chaque région ont pour but d’informer les élus et agents des collectivités, ainsi que tous ceux qui travaillent avec eux, sur l’écologie urbaine. Nous essayons au maximum d’organiser des ateliers en lien avec le thème de l’année et les particularités régionales. La plupart des ateliers sont constitués d’une matinée de présentations en salle, suivie d’un après-midi de visite de terrain.

Ils auront lieu entre le 2 février et le 27 mars 2017. Plus d'informations dans la rubrique Les ateliers

Qu’est-ce-que le recueil d’action ? Qu’est-ce-qui y figure ?

Le recueil d’action sert à informer les collectivités et leurs partenaires sur ce qui se fait dans d’autres collectivités françaises, et à donner à chacun des contacts pour échanger sur les sujets liés à l’écologie urbaine. Nous y faisons figurer les meilleures fiches-actions présentées par les collectivités candidates.

Vous pouvez consulter les recueils précédents dans la rubrique Recueil ainsi qu'en utilisant le moteur de recherche interne.

Qui compose le comité scientifique et technique ? Quel est son rôle ?

Le comité scientifique et technique est l'instance unique de gouvernance et d'évaluation du concours. Constitué de représentants des partenaires du concours et il regroupe des spécialistes de métiers et de disciplines variés: scientifiques, chercheurs, naturalistes, ingénieurs territoriaux, paysagistes, urbanistes et praticiens de l’environnement. Vous pouvez retrouver la liste détaillée des membres du comité scientifique et technique dans la rubrique Le comité scientifique et technique.

Qui était partenaire de l’opération 2016 ?

Le concours Capitale française de la Biodiversité était organisé en 2016 par deux associations : l’association nationale Plante & Cité, centre d’ingénierie de la nature en ville, et l’association régionale Natureparif, agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, en coordination avec la mission de préfiguration de l’Agence française pour la Biodiversité dans le cadre de l’expérimentation de la régionalisation de la future Agence française pour la biodiversité. Il est soutenu par le ministère du Logement et de l'habitat durable et le Ministère de l’Environnement, de l’énergie et de la mer. Il bénéficie aussi du soutien du Secrétariat exécutif de la Convention sur la Diversité biologique des Nations-Unies.

En plus de la région Île-de-France avec Natureparif, trois autres régions sont particulièrement impliquées en tant que partenaire, directement ou via une de leurs agences opérationnelles :

  • la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, via l'agence régionale pour la biodiversité en Aquitaine
  • la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais*
  • la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, via l'Agence régionale pour l'Environnement en Provence-Alpes-Côte d'Azur*

Enfin, le concours s’appuie sur de nombreux partenaires, réunis au sein de son Comité scientifique et technique, organe unique de gouvernance et d’évaluation du concours :

  • France urbaine
  • Villes de France
  • Association des Maires de France (AMF) 
     
  • Humanité & Biodiversité
  • Ligue pour la Protection des Oiseau (LPO)
  • Office pour les Insectes et leur Environnement (OPIE)
  • Comité français de l'UICN
     
  • Ecole d‘Urbanisme de Paris
  • Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB)
  • Institut d’écologie et des Sciences de l’Environnement de Paris (iEES Paris)
  • Laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces (LADYSS)
  • Muséum national d’Histoire Naturelle, programme Vigie-nature (MNHN
     
  • Association française des Ingénieurs écologues (AFIE)
  • Association des Ingénieurs territoriaux de France (AITF)
  • Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA)
  • CNFPT - INSET Montpellier
  • Hortis
  • Idéal Connaissances
  • Union nationale de l’Apiculture française (UNAF)
  • Union nationale des entreprises du paysage (UNEP)

* sous réserve

Qui contacter en cas de problème ou de question ?

Vous pouvez contacter Gilles Lecuir, chargé de l'opération

- par téléphone au 01 83 65 40 22

- par mail à gilles.lecuir (at) natureparif.fr