« Sol et Nature », programme culturel d'animations et d'échanges 2015

  • 2016
  • Biodiversité et citoyenneté
Besançon (Doubs)
  • Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme /institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Besançon – Direction des Espaces verts, sportifs et forestiers

Services de la collectivité associés : Jardin botanique de la Ville de Besançon et de l'Université de Franche-Comté

Budget : 20 000 € annuels pour le programme « Nature et Culture »

Partenaires techniques : Conservatoire Botanique National de Franche-Comté-ORI – LPO – France Nature Environnement Doubs – Karstic Haut Doubs-Haute Loue – Echel – ONF...

Date de début du projet : annuelle depuis 2003 pour le programme « Nature et Culture » / mars 2015 pour le programme 2015


 

OBJECTIFS

Depuis 2003, le programme « Nature et Culture », destiné au grand public, vise lors d'une centaine de rendez-vous annuels à diffuser la connaissance, les bonnes pratiques sur la nature en ville et à enrichir la relation des bisontins avec ce territoire qu'ils habitent. Ici, l'enjeu est une culture populaire de la biodiversité. Le programme se nourrit et s'appuie sur les pratiques et actions favorisant la biodiversité mises en place par la collectivité, parfois en partenariat avec des acteurs locaux. Ces derniers sont ressources, relais et catalyseurs auprès du plus grand nombre.

En 2015, le programme « Nature et Culture » s'est emparé de l'enjeu du sol, sous toutes ses facettes :

- Faire découvrir et prendre conscience du monde méconnu du sol et de son importance pour le vivant. Il s'agissait de rendre visible son importante activité biologique et sa vulnérabilité.     

- Diffuser les bonnes pratiques vis-à-vis du sol, de son respect et attirer l'attention sur les risques potentiels.

- Impliquer et faire participer des  habitants (de jardins partagés par exemple) dans la diffusion de ces bonnes pratiques.

- Faire connaître la diversité des milieux en fonction de la spécificité des sols (pelouses sèches, tourbières…) ainsi que le rôle des sols (vie des végétaux, filtration de l'eau...).

 

MESURES MISES EN ŒUVRE

Le programme « Sol et Nature » a proposé une série de rendez-vous consacrés spécifiquement au sol. La dimension de milieu vivant a été mise en avant pour éviter qu'il ne soit considéré comme un simple support :

- Projection d'un film sur la vie cachée du sol présentée par son réalisateur franc-comtois.

- Présentation des techniques de protection et d'amendement du sol avant l'hiver, ateliers pratiques sur les bons gestes pour dynamiser la vie du sol, ateliers pratiques autour du compost avec plusieurs associations locales de jardins partagés et l'association Trivial Compost : présence de 300 composteurs collectifs sur la commune.

- Développement de la relation entre la biodiversité du sol et la bonne santé des plantes avec les jardiniers et le Jardin botanique.

Le rôle du sol a été évoqué lors de nombreux rendez-vous exposant les pratiques usuelles mises en œuvre par la collectivité :

  • par les agents : préservation des sols, notamment sur les sites ayant reçu le label EcoJardin, en forêt ... ;
  • dans le cadre de partenariats : éco-pâturage sur les pelouses calcaires par 80 chèvres (convention avec un berger) avec l'événement annuel de la transhumance, préservation du sol dans les vergers privés (conventions entre Ville, propriétaire et association gestionnaire)...

Le programme a également prévu la découverte de sols particuliers : pelouses sèches des collines bisontines, tourbières et leur rôle dans le mécanisme du climat. Pour ces dernières, une mise en relation a été faite avec des pratiques usuelles de jardinage telle l’utilisation de tourbe dans les substrats, néfastes à la préservation de ces milieux fragiles.

Pour les plus jeunes, la Petite école dans la forêt, structure municipale d'éducation à l'environnement créée en 1992 a proposé des animations spécifiques pour rendre accessible le monde qu'ils ont sous leurs pieds : la faune du sol et son rôle, mais également l'importance de la relation du végétal avec le sol et l'atmosphère.

En parallèle, de multiples rendez-vous déclinent d'autres relations avec le sol : rôle des champignons lors des sorties mycologiques, rôle de mémoire du sol lors de balades archéologiques en forêt de Chailluz, plantes bio-indicatrices évoquées lors de sorties botaniques, relation entre l'eau et le karst, les types d'infiltration lors de la visite souterraine de la source d'Arcier (principale source d'eau potable de Besançon).

 

RESULTATS

L'ensemble du programme « Nature et Culture »  réunit des milliers de personnes et implique une trentaine d'agents de la collectivité (y compris des agents dont le coeur de métier n'est pas l'animation), une grande pluralité d'associations naturalistes (LPO FC, CEN FC, CBN FC...) et d'acteurs locaux (syndicat apicole, associations de jardins partagés, café des pratiques, berger en charge de l'écopâturage sur les collines...). La transhumance entraîne jusqu'à 1000 personnes.

 

Si une vingtaine d'animations ont porté spécifiquement sur le sol en 2015, il faut souligner que ce thème est abordé de façon récurrente dans les différents programmes annuels. D'autres programmes avaient d'ailleurs déjà abordé des thèmes complémentaires : des sorties avaient ainsi permis de porter l'attention sur l'histoire géologique de Besançon.  

Les médias locaux et régionaux aiment couvrir ces animations ce qui permet de toucher un très large public.                     

Des évènements pour le grand public comme la Cité des Plantes, Apidays ou le concours des maisons fleuries ont été l'occasion d'informer un public  peu averti sur des pratiques qui altèrent la biodiversité (la tourbe dans les substrats, les produits phytosanitaires, les espèces invasives…).

 


Pour en savoir plus :

Guy LONGEARD, Direction des Espaces Verts

secretariat-direction-espaces-verts@besancon.fr

03 81 41 53 14