Préservation de la biodiversité autour de la fontaine Saint-Marc

2012
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Riedisheim (Haut-Rhin)
Communes de 2000 à 20000 habitants

Structure chargée de la mise en oeuvre : Ville de Riedisheim
Partenaires : Le Conservatoire des sites alsaciens, l’association Alsace Nature, l’association de Protection de la zone verte et le GERPLAN
Budget : Enveloppe prévisionnelle de 400 000 € a été décidée pour l'acquisition du foncier, classé en zone N dans le nouveau PLU, afin de valoriser également le site de la Fontaine Saint-Marc
Date de l’action : L’action a débuté en 1990
Contact : Bénédicte Grosheintz, directeur général adjoint 03 89 44 98 67 – benedicte.grosheintz (at) riedisheim.fr


La Fontaine St-Marc est située sur les collines et présente une richesse écologique typique des zones humides. Après avoir été reconquise par une nature sauvage, elle a été réhabilitée par la commune avec le Conservatoire des sites alsaciens (CSA). Les travaux entrepris visent à la restauration écologique d'un milieu naturel aquatique et d'une zone humide, ainsi qu’à la préservation de la biodiversité. Il s'agit de maîtriser les espaces naturels et d’encourager le développement d’un environnement respectueux autour de ce site.

Après réalisation des travaux de réhabilitation du site, la Ville en a délégué la gestion par bail locatif au CSA, pour permettre une action biologique et naturaliste (notamment floristique). Le CSA a effectué les travaux nécessaires à la mise en valeur biologique des terrains et des plantations : entretien du bassin et des talus.

Des actions spécifiques d'accompagnement ont également été mises en oeuvre. De nombreuses actions de communication ont été proposées pour sensibiliser le grand public, y compris les scolaires, à la qualité du secteur. Elle doit être préservée. Cette zone est régulièrement visitée par des naturalistes qui recensent la faune et la flore et observent leur évolution. Alternativement inondée ou asséchée, la dépression qui a été créée et renaturée héberge une biodiversité unique sur le territoire communal et compte notamment de nombreux batraciens.

Toutefois, ce site pourrait encore être davantage valorisé et mieux protégé. En effet, il est entouré pour partie de terrains cultivés qui portent un risque potentiel de pollution par les pesticides.
Dans le cadre du PLU approuvé, la Ville a étendu l'espace de protection autour du site en élargissant aux terres agricoles attenantes le périmètre de protection, portant ainsi la surface de l'emplacement réservé de 0,27 ares à 172 ares. La Ville a aussi classé ces terrains en prés ou prés vergers à ne pas retourner, interdisant ainsi toute en mise en culture.

Le site a été revalorisé et mieux protégé. L’objectif consiste à présent a minima à préserver la situation actuelle et, autant que possible, à augmenter la surface protégée par des acquisitions foncières correspondantes ou des MAET. Ces mesures devraient permettre d'améliorer la qualité de l'eau en diminuant le taux de nitrates, notamment pour permettre à la faune locale de s'abreuver.