Mise en place d’un ENS d’initiative locale

  • 2016
  • Biodiversité locale : gestion et suivi
Volvic (Puy-de-Dôme)
  • Communes de 2000 à 20000 habitants

Organisme /institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Volvic

Services de la collectivité associés : Environnement – Enfance jeunesse – Communication – Services techniques

Budget : 118 000 €

Partenaires financiers : Conseil départemental du Puy-de-Dôme – FEOGA

Partenaires techniques : PNR des Volcans d’Auvergne – Société d’Histoire Naturelles Alcide d’Orbigny – ONF – Conservatoire botanique national du Massif central – LPO Auvergne – Service Environnement du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

Date de début du projet : Mai 2009

Date de fin : Fin 2016, pour la partie inventaire mais l’action va se poursuivre durant de nombreuses années encore


 

OBJECTIFS ET MESURES MISES EN OEUVRE

A la suite d’un projet privé de parc à sangliers soulevant l’indignation locale et devant l’intérêt écologique de cette zone, la commune a décidé en 2009 de préserver cette zone. Elle a sollicitée le conseil général du Puy-de-Dôme pour que ce site soit labellisé en Espace Naturel Sensible (ENS) d’initiative locale sur 90 ha. Il s’agissait :

  • D’empêcher la fermeture du site au public (projet de clôturer 35 ha) et d’éviter la dégradation des sols (forte population de sangliers dans une zone très pentue avec peu de sols) sachant que cette zone se situe dans un périmètre de risque d’inondation (PPRI en cours) ;
  • De protéger une des rares zones forestières non perturbée par un réseau de route située sur la faille de la Limagne (comme le souligne la ZNIEFF) ;
  • De renforcer la valeur patrimoniale (faune et flore) du site et de restaurer les habitats dégradés grâce à la rédaction d’un plan de gestion puis à sa mise en œuvre (en cours);
  • De veiller au bon état écologique de cet espace naturel ;
  • De sensibiliser la population locale par la création de sentiers d’interprétations et des actions pédagogiques.

La commune a décidé d’acquérir l’ensemble des parcelles concernées (mise en place du droit de préemption sur l’ENS).

 

RESULTATS

La protection du site est aujourd’hui garantie par la maitrise foncière d’une partie de la zone empêchant tout nouveau projet néfaste à la qualité du site, le reste des parcelles sera acquis progressivement.

La labellisation en ENS et la mise en place d’un plan de gestion garantiront le maintien de la biodiversité sur le long terme avec l’assurance de disposer de ressources financières pour en assurer la gestion (le Conseil départemental du Puy-de-Dôme apporte 40 % du financement dans le cadre du plan de gestion).

Les milieux les plus fragiles (notamment les landes) sont en cours de restauration assurant le maintien des espèces patrimoniales.

La tranquillité du site d’hivernage des chiroptères (notamment le Petit rhinolophe) est maintenant assurée.

Les habitats remarquables identifiés par le Conservatoire botanique national du Massif central sont préservés de toute transformation.

La fréquentation du site est maintenant garantie permettant à la population locale de continuer à parcourir les différents sentiers.

Le plan de gestion rédigé par le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne a été validé en 2014 et est mis en œuvre depuis par la commune avec le soutien du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

 


Pour en savoir plus :

Jean-Christophe GIGAULT

jgigault@ville-vovic.fr

04 73 33 50 38 (demander le service environnement, secrétariat : Carine SCHWEITZER)