La nature au cœur des projets d'aménagement

2013
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Bordeaux Métropole (Gironde)
Intercommunalités

Organisme en charge de la mise en œuvre : Bordeaux Métropole

Services de la collectivité associés :

Partenaires financiers et techniques : Le Conseil Régional d'Aquitaine, le Département de la Gironde, le Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Gironde, la Chambre d'Agriculture, le CAUE 33, l’association Arc en rêve, l’Agence d'Urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine et Bordeaux Sup Agro.

Le Conseil Régional d'Aquitaine et l’Agence de l'Eau Adour Garonne sont partenaires financiers pour l'étude "Prise en compte des zones humides en secteur d'aménagement".

Dates de l’action :  De novembre 2011 à mai 2014


 

OBJECTIFS

La politique de gestion de la nature menée par Bordeaux Métropole se décline sous deux aspects phares : l’étude "Prise en compte des zones humides en secteur d'aménagement" et le projet "55 000 hectares pour la nature", afin de réintroduire plus de nature en ville.

 

MESURES MISES EN ŒUVRE

Étude "Prise en compte des zones humides en secteur d'aménagement"

Cette étude a été lancée sur deux ans avec un groupement de bureaux d'études spécialisés en botanique et pédologie.

Elle a permis d’établir une localisation au 1/5000eet un diagnostic des fonctionnalités des zones humides dans les secteurs à enjeux afin de les prendre en compte dans les projets d'aménagement comme un paramètre et non pas comme une contrainte, grâce à la réalisation de sondages sur 1800 hectares de secteurs à enjeux.

En parallèle, un groupe de travail avec les partenaires et les directions concernées a été mis en place, ainsi que l’accompagnement des projets d’aménagement pour accompagner la mise en œuvre opérationnelle du principe Eviter Réduire Compenser.

Une stratégie zones humides, réservoirs de biodiversité et continuités écologiques est en cours d’élaboration afin de cibler les zones de développement urbain et économique sur les espaces de moindres enjeux écologiques et permettre la préservation et la valorisation des secteurs à potentiel de biodiversité.

Les premiers apports pourraient être valorisés fin 2016, en 2017 et les années suivantes.

 

Le projet "55 000 hectares pour la nature"

Bordeaux Métropole a souhaité mettre en place une démarche innovante pour rechercher de nouvelles modalités de valorisation de la nature dans l'agglomération.

Pour cela, elle a lancé un appel à candidature en mars 2012. En juin 2012 a eu lieu la sélection de cinq équipes participant au dialogue compétitif destiné à établir des stratégies et des processus opérationnels de valorisation de la place de la nature dans l'agglomération, et la tenue d’un comité partenarial de présentation du projet (80 structures partenaires invitées).

Cinq thèmes de réflexion ont ainsi été abordés : nature en ville dense, grands espaces de nature (dont agriculture), zones humides et inondables, trames vertes et bleues, zones en friches et délaissés.

Le dialogue compétitif a été conduit d'octobre 2012 à février 2013 et les quatre équipes lauréates sélectionnées en mai 2013.

Les travaux d'accompagnement des équipes ont débuté en juin 2013, en vue d'expérimenter de nouvelles méthodes sur 15 sites laboratoires en lien avec les cinq thèmes grâce à un travail participatif (métropole, communes, partenaires) mené sous forme d’ateliers de septembre 2013 à juin 2014.

Ainsi, les solutions innovantes testées sont en cours de mises en œuvre opérationnelle.

Dans ce cadre, un guide de sensibilisation « guide zones humides – comment intégrer les zones humides au projet urbain » a été édité en mars 2015.

Budget de l’action : 190.000 € pour l'étude "Prise en compte des zones humides en secteur d'aménagement" et 2.640.170 € pour le projet "55 000 hectares pour la nature"

 

RESULTATS

Ainsi, l’étude sur la prise en compte des zones humides en secteur d’aménagement a permis que les projets intègrent le plus en amont possible les paramètres hydrologiques, pédologiques et biodiversité du site à aménager. Les impacts sont ainsi minimisés.

Les acteurs urbains ont été largement sensibilisés à la problématique des zones humides et à leur intégration harmonieuse et valorisante dans les projets d’urbanisme sur l’agglomération.

 


Élise GENOT, chef de service Réseau Nature et chef de projet « 55.000 hectares pour la nature », Bordeaux Métropole

egenot@bordeaux-metropole.fr

05 56 93 65 24

 

Aurore DE MELO, chef de projet biodiversité et zones humides, Bordeaux Métropole

ademelo@bordeaux-metropole.fr

05 56 93 65 05