La gestion différenciée sur la ville de Cesson-Sévigné

  • 2010
  • Biodiversité locale : gestion et suivi
Cesson-Sévigné (Ille et Vilaine)
  • Communes de 2000 à 20000 habitants

Structure chargée de la mise en œuvre : les services techniques de la ville de Cesson-Sévigné

Financement :

  • 2 500€, pour financer la formation sur les principes de la gestion différenciée et la flore sauvage dispensée par Louis DIARD, botaniste au Conseil général 35.
  • 40 000€, pour l’achat d’une tondeuse ramasseuse, capable de faucher des prairies enherbées. La mise en place et l’application du projet est fait en régie par les agents du Service espaces verts de la Ville.
  • 1 500€, pour l’achat de plantes vivaces afin de remplacer le fleurissement traditionnel dans une partie des massifs de la ville.
  • 1 500€, pour l’achat d’arbustes afin de remplacer le fleurissement traditionnel dans une partie des massifs de la ville.
  • Prévision d’acheter un broyeur à couteaux (30 000€ environ) pour 2011, pour permettre l’utilisation et la valorisation du paillage et du compostage sur la commune.

Durée : à partir de janvier 2009


 

OBJECTIFS & MESURES MISES EN OEUVRE

Depuis 2009, le Service environnement et cadre de vie de la Ville de Cesson-Sévigné a mis en place une gestion différenciée de ces 185 ha  d’espaces verts publics.

4 codes d’entretien différents ont été établis pour l’ensemble des espaces verts communaux. Ils se définissent de la façon suivante :

  • code 1 : espaces horticoles, espaces de prestige très soignés ;
  • code 2 : espaces jardinés sollicitant moins de présence de l’équipe d’entretien ;
  • code 3 : espaces d’accompagnement d’aspect plus naturel, sans engrais ni traitement phytosanitaires ;
  • code 4 : espaces naturels où le jardinier accompagne la nature.

Pour chaque site, des fiches résument les aménagements et les entretiens à faire. Elles deviennent une sorte de guide pour les équipes d’entretien sur le terrain.

 

Mettre en place une gestion différenciée nécessite de numériser, à l’aide d’un logiciel de cartographie (Système d’Information Géographique), les espaces verts publics, de les expertiser sur place un par un en les caractérisant par le type des espèces végétales présentes (pelouses, arbres, chênes, conifères, arbustes, bulbes, etc.).

Le principal objectif de la cartographie est de réaliser un inventaire non-exhaustif de l’ensemble des espaces végétalisés entretenus par les services techniques de la Ville. La cartographie concerne les 8 secteurs entretenus par la Ville de Cesson-Sévigné (Beausoleil, Bellevue, Boulais, Bourgchevreuil, centre-ville, golf, la Monniais et gestion déléguée). Elle distingue quatre strates végétales qui se différencient par le type d’entretien appliqué : la strate arborée, la strate arbustive, la strate florale, la strate herbacée. A ces quatre strates végétales s’ajoute une cinquième qui concerne le mobilier urbain.

La réalisation de cette cartographie a été traduite en atlas. Chaque atlas est composé de fiches qui correspondent à un site d’entretien. Ce support de gestion permet une utilisation rapide sur le terrain afin de mettre à jour ou de proposer de nouveaux axes de gestions. Il s’agit d’un outil d’échange entre les agents sur le terrain et les responsables des espaces verts de la Mairie. 

 

RESULTATS

La Ville a laissé une partie de l’espace vert du boulevard des Alliés en fauche agricole dite tardive. Le résultat a été la réapparition d’une espèce assez rare d’orchidée (l’Orchis Bouffon ou Orchis morio) qui, n’étant plus coupée régulièrement par les tontes, a pu se développer et fleurir dans la prairie en fauche.

Désormais, les plantes à fleurs sont plus nombreuses que les plantes herbacées, ce qui donne lieu à un fleurissement naturel qui s’intègre autrement au paysage. La fauche tardive permet de laisser les végétaux se développer jusqu’à leur germination et floraison. La plante est alors le support nourricier à plus d’insectes et favorise ainsi la biodiversité.

La gestion différenciée de certains sites va apporter plus de « naturalité » dans la ville. Elle va permettre de diversifier la flore et de favoriser la continuité des divers cheminements à travers la ville pour le bien être de tous. Autre point important de cette gestion : la nécessité de développer les liens végétalisés entre tous les secteurs pour favoriser la présence des espèces animales comme végétales de façon pérenne. 

 


 

 

Luc BRIENT, Elu à l’environnement et l’agriculture

luc.brient@ville-cesson-sevigne.fr

06 08 81 33 85

 

Samuel CAUCHARD, Responsable environnement aux services techniques de la ville

samuel.cauchard@ville-cesson-sevigne.fr

02 99 83 52 06