Espaces naturels des collines bisontines : permettre l'expression de la diversité des sols

  • 2016
  • Biodiversité locale : gestion et suivi
Besançon (Doubs)
  • Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme /institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Besançon – Direction des Espaces Verts Sportifs et Forestiers

Services de la collectivité associés : Pôle Culture Tourisme (Direction Culture et patrimoine et Mission Tourisme dans organisation initiale)  – Mission Développement durable–– Direction des Sports

Budget : 1 360 000 € sur la période 2003-2016

Partenaires financiers : Europe (FEDER) – Etat Français (Programme ATSR - Avenir des territoires entre Saône et Rhin) – Région de Franche-Comté – Département du Doubs

Partenaires techniques : Conservatoire des Espaces Naturels de Franche Comté (suivi scientifique) – Bergerie des sept collines

Date de début du projet : Mars 2003

Date de fin : Action pérenne


 

OBJECTIFS

Les collines de Besançon forment un ensemble karstique, hydrogéologique et écologique exceptionnel en milieu urbain.

Les sols y présentent des faciès diversifiés : une prédominance des zones calcaires du Jurassique inférieur et moyen ainsi que, sur des secteurs plus localisés, des affleurements marneux issus du niveau le plus ancien (Aalénien).

Du fait des topographies, des expositions variées d’une part et des usages passés et actuels d’autre part, les sols sont à l’origine d’une belle diversité écologique d'autant plus importante que les zones d'interface sont nombreuses.

 

L’action vise à :

- permettre l’expression de la diversité des sols qui composent le site sur des roches mères calcaires (sol bruns, marnes de l’Aalénien, éboulis et pierriers, dalles calcaires…) ;

- préserver et favoriser la diversité des habitats naturels en mosaïque qui y sont associés ;

- préserver et favoriser les espèces indicatrices du bon état des milieux ;

- renforcer les continuités écologiques à toutes les échelles ;

- organiser la fréquentation du public et permettre une meilleure connaissance du patrimoine naturel de la ville.

MESURES MISES EN ŒUVRE

- Réalisation de plans de gestion pour le réseau de collines basés sur : des diagnostics faunistiques et floristiques, la description des groupements végétaux, l’évaluation de l’évolution historique des milieux, l’évaluation de la valeur patrimoniale des milieux (y compris privés).

- Mise en place dès 2007 d’un programme pluriannuel de restauration et de valorisation des pelouses sèches par le biais d’un pâturage caprin  grâce au partenariat avec un éleveur local dans le respect d’un cahier des charges spécifique : 80 chèvres en pâturage surveillé limitent l’embroussaillement et favorisent la fonctionnalité des pelouses sèches calcaires.

- Suivi technique annuel axé sur le suivi de l’impact du pâturage et des éléments structurels du milieu.

- Suivi scientifique annuel intégrant le suivi des espèces à enjeu de conservation ainsi que le renouvellement des inventaires naturalistes réalisés dans les plans de gestion initiaux.

- Mise en œuvre de travaux de valorisation sur des milieux spécifiques comme la restauration de mares sommitales sur la combe marneuse de la colline de Rosemont.

- Continuités écologiques : intervention sur le boisement pour permettre la connexion de milieux ouverts.

- Lutte non-chimique contre des espèces exotiques envahissantes (Robinier faux acacia ; Ailante glanduleux ; Renouée du japon) en favorisant la concurrence par des végétaux locaux à croissance rapide notamment.

- Aménagement d’un réseau de sentiers de randonnée pédestre permettant d'organiser l’accès du public à ces espaces naturels, installation de panneaux d’information et d’interprétation pour une meilleure information du public

- Restauration d’anciens vergers sur les sols les plus profonds, en bas de coteaux avec plantation d’arbres fruitiers de variétés majoritairement locales, anciennes et rustiques. La gestion est confiée à une association partenaire.

- Accompagnement des propriétaires privés sur un secteur à enjeux pour le développement de pratiques plus adaptées à la qualité écologique et paysagère du site : élaboration d’une fiche de gestion pour la préservation et la valorisation des vergers de Chamuse, organisation de réunions d'échange et publication d’une plaquette d’information et de bonnes pratiques, mise en place d’un dispositif de gestion par le biais de conventions entre le propriétaire et la ville puis entre la Ville et l’association partenaire.

- Restauration d’éléments du patrimoine bâti vernaculaire (cabordes, murs en pierre sèche) présentant également un intérêt pour la biodiversité, la petite faune, les pollinisateurs sauvages par exemple.

 

RESULTATS

- 150 ha d’espaces naturels communaux sont gérés au profit de la biodiversité, du paysage et du lien homme/nature dont : 3 ha de vergers communaux (gestion associative), 1,6 ha de vergers privés conventionnés (gestion associative), 21 ha de pelouses sèches calcaires pâturées, 25 ha d’autres milieux ouverts (pelouses non pâturées) ;

- 75 km de sentiers de randonnée balisés sur les collines ;

- une mosaïque de milieux conservée et dynamisée : pelouses xérophile ou méso xérophile, pierriers, dalles calcaire, ourlets thermophile, mares, combes marneuses, éboulis ;

- un grand nombre d’espèces patrimoniales suivies sur une durée de plus de 10 ans dont les plus emblématiques sont :

Flore : Orobanche bartlingii, Potentilla micrantha, Muscari botryoides, Ophrys apifera, Medicago orbicularis, Nepeta cataria...

Rhopalocères : Maculinea arion, Minois dryas, Thymelicus acteon, Hipparchia alcyone

Orthoptères : Calliptamus barbarus, Stenobothrus stigmaticus, Oedipoda germanica

Oiseaux : Lullula arborea, Jynx torquilla, Emberisa citrinnella, Falco peregrinus

Reptiles : Elaphe longissima, Lacerta agilis, Podarcis muralis...

- une activité agricole développée en milieu péri-urbain en lien avec la valorisation du milieu naturel.

Plus de 10 ans de suivi technique et scientifique permettent notamment de valider la pertinence d'une gestion des pelouses calcaires par un pâturage caprin qui conduit progressivement à une restauration des habitats tout en préservant les espèces à enjeux.

 


Pour en savoir plus :

Johnny MAGNENET, Chargé de mission espaces naturels

secretariat-direction-espaces-verts@besancon.fr

03 81 41 53 14