Création d’un espace test maraîcher en production biologique

2018
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Nevers
Communes de moins 2000 habitants

Organisme/institution en charge de la mise en œuvre : la ville de Nevers
Services de la collectivité associés : Service Bureau d’études pluridisciplinaires, Service urbanisme (Coordination des dynamiques urbaines) ; Service espaces verts et autres services techniques Budget : 200 000 € (sur les 3 dernières années)
Partenaires financiers : Conseil départemental de la Nièvre (58)
Partenaires techniques : Conseil départemental de la Nièvre (58) ; Agence bio (Bio Bourgogne) ; Chambre d’agriculture ; lycée agricole de Challuy ; Couveuse d’entreprise Potentiel ; Maraîchers tuteurs ; Semeur du Possible (réseau des lieux tests bourguignons) ; Nevers Agglomération
Date de début du projet : 2012


OBJECTIFS
L’objectif de cette action était de reconstituer une filière maraîchère locale et biologique, respectueuse de l’environnement et de la santé des consommateurs. La première mesure à entreprendre était de redynamiser un espace maraîcher en cours d’abandon (départ à la retraite des derniers maraîchers) et d’enclencher une démarche de développement durable. L’Espace-test créé à cet effet, permet de proposer à des agriculteurs souhaitant s’installer, de tester leur activité (terres et locaux appartenant à la ville, outils prêtés par le Conseil départemental, conseils Bio Bourgogne, maraîchers tuteurs…) et d’être accompagnés par une couveuse d’entreprises.

MESURES MISES EN ŒUVRE
Un comité de pilotage a été créé, regroupant les deux principaux partenaires (la ville de Nevers et le Conseil départemental) ainsi que la Chambre d’agriculture, Bio Bourgogne, le Lycée agricole local et le réseau régional des espaces tests. Des études préalables ont été effectuées en 2012 pour connaitre la faisabilité de production et de vente en circuit court. L’Espace-test a été inauguré en 2013 et la première couvée a duré 3 ans.
L’Espace-test repose sur la mise à disposition de terres communales et des locaux qui y sont rattachés. Ainsi, le foncier initial de la ville (qui était éparpillé) a été complété par l’achat de parcelles supplémentaires en 2015 (retraite maraîcher conventionnel et abandon jardiniers). Par ailleurs, l’acquisition d’une maison maraîchère avec son atelier spécifique de nettoyage et de stockage des légumes a permis d’améliorer nettement le dispositif. De son côté, le Conseil départemental a financé le matériel agricole et les serres. Les terres ont été progressivement labellisées par Écocert. En 2018, l’ensemble de L’Espace-test est en production biologique. Au-delà des nouvelles pratiques respectueuses mises en place par les nouveaux maraîchers bio, un espace en libre évolution a été volontairement conservé pour la biodiversité et le réseau de fossé drainant fait l’objet d’une attention particulière (entretien en fonction de la période d’activité de l’Agrion de mercure). La surface de la commune étant limité, une prospection est en cours par l’agglomération sur son territoire, pour identifier des terres potentiellement disponibles. Ces terres permettront l’installation des futurs maraîchers qui quitteront de L’Espace-test et pourront ainsi consolider la filière maraîchère biologique locale.
Le 12 septembre 2017 et le 18 septembre 2018 ont été organisées des journées portes ouvertes avec un marché de producteurs locaux, accompagnées d’une animation scolaire.

RÉSULTATS/IMPACT POUR LA BIODIVERSITÉ
La création de la filière maraîchère à Nevers a été une réussite avec une première couvée de 3 ans et l’installation (début 2017) d’un nouveau maraîcher bio, grâce à un bail contractualisé avec la ville. Son activité est rentable et la population locale y répond très favorablement. Par ailleurs, la préservation de la zone maraichère a été intégrée lors de la révision du PLU votée par le conseil municipal en 2017 : elle est désormais inscrite en zone agricole dans les documents d’urbanisme.

Les pratiques de culture biologique permettent de restaurer les fonctionnalités écologiques des sols et d’arrêter la contamination des nappes phréatiques (certaines terres étaient surexploitées via l’usage d’engrais de synthèse).
La production diversifiée des maraîchers bio de la Baratte a permis le retour de nombreuses variétés de légumes. En outre, les élu(e)s ont souhaité que le site de la Baratte soit préservé de l’extension urbaine à travers les documents d’urbanisme pour pérenniser l’activité maraichère sur le territoire. La couvée en cours fonctionne très bien et les nouveaux agriculteurs souhaitent s’installer prochainement sur Nevers. Une nouvelle couvée est en prévision pour 2019 avec l’aménagement de parcelles supplémentaires. Le développement de cette filière s’envisage désormais au niveau de l’Agglomération.


Contacts :
Valéry CHAMBENOIS, éco-conseiller chargé de missions développement durable
valery.chambenois@ville-nevers.fr
03 86 68 43.07

Jean-Louis HUBERT, Service régie espaces verts
jean-louis.hubert@ville-nevers.fr
03 86 68 43 88