Aménagement et gestion différenciée des bassins d’orage

  • 2010
  • Biodiversité locale : gestion et suivi
Poitiers (Vienne)
  • Communes de plus de 100 000 habitants

Structure chargée de la mise en œuvre : Communauté d'agglomération de Grand-Poitiers via son Service eau et assainissement

Financement : pas de financement précis à transmettre pour l'entretien de ces bassins d'orage, car il est effectué en régie par 6 agents à temps plein

Durée : depuis juin 2006 


 

OBJECTIFS

Sur le territoire de l'agglomération poitevine, le Service eau et assainissement gère plus de 100 bassins d'orage et il s'en crée plusieurs par an. Ces bassins d'orages ont pour vocation première de recueillir les eaux de pluie issues du ruissèlement des zones imperméables, ces dernières recouvrant de grandes surfaces en zone urbaine (voies de circulation, parkings, logements).

Le Service eau et assainissement a souhaité développer de nouveaux usages sur ces espaces et a ainsi défini de nouveaux objectifs : accueillir du public en toute sécurité et favoriser la biodiversité.

 

MESURES MISES EN OEUVRE & RESULTATS

Le Service travaille conjointement avec le Service hygiène publique et qualité environnementale qui assure des inventaires naturalistes notamment des amphibiens. Ces inventaires ont débuté en février 2010 et ont permis de recenser 7 espèces. Certains bassins d'orages sont très attractifs pour les batraciens et parfois plus de 20 mâles chanteurs ont été recensés notamment de crapauds communs et de pélodytes ponctués.

Le Service eau et assainissement pratique dores et déjà des méthodes de gestion favorables à la biodiversité : fauche une à deux fois par an de la végétation et retrait des résidus de coupe, aménagement des berges en pente douce, berge enherbée, mise en place de collecteur d'hydrocarbure...

Suite à ces inventaires d'autres aménagements vont compléter ces premières réalisations au cas par cas selon les problématiques de chaque bassin d'orage :  

  • aménagement de zones perméables pour favoriser le maintien de l'eau sur une période plus longue, favorable à la reproduction des amphibiens ;
  • aménagement de berge en pente douce sur un linéaire plus important ;
  • réduction de la densité de poissons.

Au delà de ces aménagements des actions de communication sont mis en place auprès des agents des services (via une lettre d'info interne) auprès des élus des communes concernées (Poitiers et Mignaloux-Beauvoir) et auprès des habitants de la commune de Mignaloux-Beauvoir et des scolaires.

Enfin les inventaires seront poursuivis en 2011 sur d'autres bassins d'orages du territoire.

 


 

Virginie PREVEYRAUD, Chargée de communication et d'animation,

05 49 41 92 81