Qui sera élu « Capitale française de la Biodiversité » 2018 ?

127 collectivités mobilisées pour la biodiversité : nouveau record de participation pour la 8eme édition du concours Capitale française pour la biodiversité
L'Agence française pour la biodiversité (AFB), l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) et Plante & Cité lançaient en mars dernier la huitième édition du concours national « Capitale française de la Biodiversité » qui valorise les actions des collectivités territoriales en faveur de la biodiversité.

Avec 127 dossiers reçus, l’opération atteint un nouveau record de participation.  Le comité scientifique et technique (CST) composé de chercheurs, techniciens, représentants d’institutions et d’associations, s’est réuni le 11 juin pour évaluer les 193 actions présentées et sélectionner les finalistes en lien avec le thème de l’année : « Conception et gestion des espaces de nature ».

Voir la composition du CST 2018

Une courte vidéo pédagogique a été réalisée par l’ARB îdF avec le soutien de l’IFORE, elle synthétise les enjeux et actions possibles et constitue l’un des supports de communication de l’édition 2018 de l’opération.

 

23 finalistes en lice pour le titre de Capitale française de la Biodiversité
Au total, 23 collectivités ont été sélectionnées et figurent donc parmi les finalistes pour un titre national dans leur catégorie (villages, petites villes, villes moyennes, grandes villes et intercommunalités) et pour le titre de Capitale française de la Biodiversité 2018. Tout au long de l’été, chaque collectivité sélectionnée recevra la visite du jury. Ces visites feront l’objet d’un rapport illustré et constitueront une véritable source d’inspiration à travers  les retours d’expériences, d’actions et de réponses à des problématiques qui cherchent à concilier aménagement et protection de la nature.

 

Le palmarès 2018
Début octobre, sur la base des rapports de visite, un lauréat sera désigné dans chaque catégorie (villages, petites villes, villes moyennes, grandes villes, intercommunalités) par le CST. Parmi les 5 lauréats, un seul sera désigné Capitale française de la biodiversité 2018.

Des prix régionaux seront également attribués par les régions ou agences régionales particulièrement investies dans le dispositif (un prix régional en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Ile-de-France).

En savoir plus sur le palmarès 2017

Une cérémonie de remise des prix sera organisée en fin d’année pour remettre les différents trophées et les diplômes « Village-Nature », « Ville-Nature » ou « Intercommunalité Nature ». Les actions exemplaires identifiées et sélectionnées auprès des collectivités participantes sur le thème de l’édition 2018 seront consultables au travers du recueil d’actions 2018, elles rejoindront les 400 actions exemplaires déjà collectées depuis 2010.

 

Les 23 collectivités finalistes en 2018, autour du thème « Conception et gestion écologique des espaces de nature »

Catégorie village

  • Bonnelles
  • Saint-Rémy en Comté
  • Saint Privat de Vallongue

 

Catégorie petites villes 

  • Le Thor
  • Morne-à-l'Eau
  • Saint Martin de Crau
  • Saint-Prix
  • Vauréal
  • Venelles

Catégorie villes moyennes

  • Avignon
  • Lens 
  • Grande-Synthe
  • Nevers
  •  

Catégorie grandes villes

  • Besançon
  • Caen
  • Le Havre
  • Lille
  • Paris
  • Strasbourg

Catégories intercommunalités

  • CA Maubeuge Val de Sambre
  • CC Couesnon Marches de Bretagne
  • Métropole du Grand Nancy
  • Métropole Rouen Normandie

 

 

 

 

 

Quelques chiffres clés :

127 dossiers reçus : 15 villages, 53 petites villes, 30 villes moyennes, 19 grandes villes, 10 intercommunalités.

193 actions présentées autour du thème « Conception et gestion des espaces de nature ».

Presque toutes les régions françaises sont représentées dans la participation à l’édition 2018 du concours, avec en tête la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (29 dossiers), suivie de la région Ile-de-France (24 dossiers), des Hauts-de-France (13), et de la région Bretagne, Grand-Est et Occitanie ex-aequo (10 dossiers).